MES OUTILS

Un ensemble d’outils sont disponibles, l’enfant choisira naturellement ceux les plus adaptés pour lui et qui correspondent à son mode privilégié d’expression. Particulièrement pour les enfants et les adolescents, il s’agira de privilégier une approche ludique. 


Les outils thérapeutiques privilégiés

Avec l’enfant

 

  • Le jeu thérapeutique: il permet à l’enfant d’exprimer sans risque ses émotions et de “rejouer” son quotidien (ses colères, sa puissance, ses peurs, ses rêves), face à un adulte qui est totalement présent pour l’accueillir. En entrant dans le jeu de l’enfant, le psychologue instaure un dialogue en douceur et aide l’enfant à comprendre le monde qui l’entoure.
  • Le dessin: il permet à l’enfant de mettre sur papier son monde intérieur, comment il se percoit dans la famille ou à l’école (ses doutes, ses petits ou gros chagrins). Le dessin est un support à l’expression et rend la consultation ludique et agréable.
  • L’Art therapie

Avec l’adolescent: 

  • La parole  (pour répondre au besoin de se décharger)
  • Le jeu de rôle, les jeux des héros (cartes associatives avec les préoccupations de son âge)
  • Des exercices de gestion du stress et d’amelioration de l’estime de soi (face aux examens, face aux autres)
  • Les défis positifs entre les rencontres. Cela se présente sous la même forme que le coaching. Les adolescents ont en effet besoin de se dépasser pour se sentir exister, ces exercices correspondent à leurs attentes.

Les outils psycho-pédagogiques :

Pour les difficultés scolaires / d’apprentissage:

Les troubles d’apprentissage sont dus autant aux blocages affectifs (liés à l’estime de soi, tensions familiales, stress, peur d’apprendre…) qu’aux méthodes d’apprentissage. Lors des consultations, nous pouvons donc travailler les points suivants:

  • L’attention, la concentration et la compréhension des consignes
  • Une meilleure stratégie d’apprentissage ( correspondant à son profil d’apprentissage)
  • La mémoire, la logique intérieure, la planification, l’organisation spatiale et temporelle (utilisation du MIND MAPPING, exercices psychopédagogiques…)
  • La gestion du stress, pour diminuer l’anxiété face aux examens et aux consignes, qui empêche de réfléchir efficacement
  • La confiance en soi: parce que le moteur de l’apprentissage est affectif, des émotions négatives peuvent bloquer le processus, freiner voire empêcher l’apprentissage, provoquer l’échec et entamer la confiance de l’enfant en ses capacités. Pour éviter ou rompre ce cercle vicieux, l’enfant doit apprendre à dédramatiser et retrouver l’envie d’apprendre pour le plaisir.

Les moments de relaxation

Apprendre gérer ses émotions, est une aide précieuse  pour surmonter par lui même son stress tout au long de leur vie (face à l’école puis un jour au travail, face aux copains puis un jour face aux collèges) et le transformer de manière positive !

Rain of flower

La relaxation est une réponse pour l’aider à  :

Etre plus heureux avec les autres :

  • Meilleure gestion de ses émotions (face aux changements, aux copains)
  • Améliore de son comportement familial ou social (colère, peur, renfermement)
  • Une confiance en soi, dans son corps et en qui il est.

Retrouver la joie dans ses apprentissages :

  • Éviter le stress de l’école, la préparation aux examens
  • Apprendre à rester concentré en prenant conscience de leurs émotions internes
  • Développer la mémoire et apprendre la tête claire
  • Mieux dormir : un sommeil tranquillisé et vraiment ressourçant

Le déroulement de séance

Pour que ce soit efficace, les temps de relaxation sont toujours en adéquation avec le centre d’intérêt des enfants et des adolescents. L’aspect dynamique et imagé est essentiel.

Objectif des séances : faire prendre conscience aux enfants et adolescents des différentes parties de son corps, de ses tensions internes pour les dénouer par lui même.

L’histoire de Sophie

« J’ai peur du tonnerre, des disputes, des fantômes sous mon lit…»

En parlant, des larmes apparaissent dans ses yeux. Quand je lui demande de sentir ses peurs et de voir où elles se trouvent, elle répond : « Je les sens dans mon ventre, elles bougent …  »

Je lui demande de rester auprès de cette sensation et de ces mouvements. Elle ferme les yeux, se concentre et observe ce qui se passe alors. Elle dit : « ça bouge encore. » Et puis : « Ça devient plus petit. » Je lui demande de rester encore attentive à ces sensations, avec une attention douce et gentille. Après quelques minutes, elle ouvre les yeux et dit, toute étonnée : « La peur a disparu. »  Extrait de Calme et attentif comme une grenouille, Eline Snel.

Une fois la maîtrise de la relaxation acquise, l’enfant pourra la pratiquer seul, avant un événement scolaire stressant, par exemple.


Les moments de visualisation

La visualisation consiste à proposer à l’enfant une image mentale qui lui parle quand il a stress puis à l’aider à la transformer de manière positive et agir lui même sur ses émotions. La clé consiste à emmener l’enfant vers un monde de bien-être, où il se sent en confiance, renforcer sa sécurité intérieure, l’aider à créer un espace de transformation positive.

Exemple simple : votre enfant a peur du noir.

En séance nous le guidons pour qu’il créer un monstre redoutable, puis le transformer de sorte qu’il devienne inoffensif, avec un chapeau ridicule ou en culotte. La visualisation est un exercice facile à mettre en place et très efficace, car l’enfant est actif. Il pourra aussi la pratiquer seul plus tard, en convoquant son image mentale quand il en a besoin (face à la peur de parler devant les autres par exemple).

La terre-happy

Dans une thérapie classique, on parle. On utilise des mots qui vont dire ses difficultés, son histoire.

Mais il y a des moments où les mots ne suffisent pas pour entrer en contact ou exprimer ses émotions surtout pour les adolescents ! L’art-thérapie propose un autre langage : développer un langage symbolique donnant accès à ses sentiments enfouis pour les exprimer et les dépasser.

Nous travaillons avec l’enfant non pas du langage verbal directement, mais sur le langage du FAIRE. L’enfant réussit à exprimer autre chose sous forme visuelle,  pour en parler plus facilement. Il parle de lui à travers son œuvre.

peinture

Pour qui ?

Pour les enfants voulant mieux gérer leurs émotions : (colère, impulsivité, timidité). 

Le premier langage de l’enfant est corporel, et émotionnel avant d’être verbal. l’une des formes les plus naturelles de l’expression infantile se fait à travers ses expressions artistiques  ou en séance il peut tout se permettre : détruire, caser, reconstruire, se défouler sans que cela gène autrui.

Pour les enfants qui ont besoin d’apprendre à mieux se concentrer ou des difficultés scolaires.

La peur de rater fat obstacles à la condition d’apprentissage (je me sens nul je n’y arriverais pas…) L’art-thérapie rassure l’enfant sur ses compétences,  lui donnant l’accès à l’imaginaire et de favoriser l’expression de ses doutes, et la capacité à repenser pour trouver de nouvelles « formes »

Pour les enfants qui ont besoin ne sont pas à l’aise ou qui ont besoin de regagner confiance en eux.

Dans les séances Happy Thérapie : l’enfant exerce son droit de se sentir libre, sans inhibitions ni tensions, à utiliser la capacité de penser, sentant ce qu’il vaut par lui-même.

Le déroulement des séances

Entrée en matière très douce par les enfants : L’arrivée chez le thérapeute est souvent très apprécies des enfants et adolescent pour qui s’est nouveau de venir en consultation.

Terre, peinture, couleur, grande feuille donnent à l’espace une note chaleureuse propice aux échanges…